VeilleurspourlaVie

VeilleurspourlaVie

ARCHIVES : 19 Janvier à Paris: OCCASION UNIQUE DE REPARER L'IRREPARABLE : LE SILENCE DE 1975!

En 1975, le silence des catholiques a permis l'adoption de la loi autorisant l'avortement. Aujourd'hui, Mgr Ponthier, président de la conférence épiscopale, prend acte des conséquences dramatiques de cette loi:
 
"Nous avons entrepris un travail sur le phénomène social de l'avortement et l'éducation affective des jeunes. Nous ne pouvons pas faire comme si nous n'étions pas auditeurs, témoins des souffrances multiformes de femmes ayant connu un avortement et qu'elles n'expriment parfois que longtemps après. Ce sont des pages douloureuses de vies humaines qui nous sont confiées. Entendre les cris de ceux et celles qui souffrent est une de nos premières missions. 
Des médecins, des infirmières, des psychologues, de nombreux 
prêtres, des membres d'associations confirment ce même constat : avorter n'est pas banal, avorter ne laisse pas indemne, avorter n'élimine pas qu'un amas de cellules. La femme enceinte sait bien qu'elle porte une vie humaine en son commencement. Il s'agit bien de cela. Il n'est pas aisé pour bien des praticiens de faire de l'avortement un acte thérapeutique. On ne peut se satisfaire de le ramener à une manière de réparer les dysfonctionnements d'une contraception inefficace ou de le proposer comme la seule solution possible face à une nouveauté inattendue et perçue comme dérangeante. Il n'est pas porteur de liberté profonde pour la femme. Aucune d'entre elles ne devrait vivre ces moments dans la solitude, la précipitation ou les pressions de toutes sortes. Nous savons que des lieux d'écoute se multiplient. Nous encourageons tous ceux qui s'y emploient. Il reste encore bien du chemin à faire pour qu'une culture de la vie l'emporte". (Discours de clôture de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence des évêques de France, dimanche 10 novembre 2013 à Lourdes)
 
2014 commence avec la discussion à l'Assemblée, le 20 janvier prochain, d'un projet de loi voulant imposer l'avortement comme un droit et réprimer toute opposition à ce "droit", prenant le contre-pied du mouvement en faveur du respect de la vie qui s'amorce en Europe.Occasion providentielle de réparer le silence de 1975! Allons-nous saisir la perche qui nous est tendue? Ou prenons nous le risque, par peur d'aller à contre courant, d'être sévèrement jugés par les générations futures? Ce n'est pas la prudence et la sagesse qui a guidé Pilate dans ses choix, mais certainement la peur de César et le politiquement correct...
 
Laissons-nous encourager par notre sœur espagnole: unissons nos forces, soyons unis!
Ne choisissons pas la honte d'être français: ne transformons pas le ventre des mamans en tombeau et la planète en un cimetière d'enfants non-nés!
Soyons de courageux défenseurs des Droits de l'Homme, le premier étant celui du droit de l'enfant à naître! L'Europe et le monde nous attendent.


10/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour